Les réunions du Comité de Jumelage La Clusaz / Aravis - Pama / Kompienga (Sud-Est du Burkina Faso)

 

La Bonne humeur et l'Amitié...

 

C'est un peu ce qu'il faut retenir de nos réunions...

Les discussions sont parfois âpres !  Le débat constructif nous permet la mise en place de nos actions, mais avant tout il est la condition qui permet des prises de décisions collectives et réfléchies.

La démarche est bénévole... Elle n'en n'est pas pour autant moins sérieuse ! Ce noyau dur de membres, parfois présents dans cette action depuis son lancement travaille aux actions qui permettent la récolte de fonds (Bol de riz, buvettes, ventes de pâtisseries, kermesses...etc.) mais aussi prennent part aux décisions et aux lignes directrices de l'aide que nous souhaitons apporter.

Les réunions se passent généralement dans la salle des mariages que la mairie de La Clusaz met très généreusement à notre disposition et rassemblent à chaque date entre 15 et 25 membres.

 

   

 

Elles sont le moment de rencontre par excellence.

Les membres font ainsi le point sur les actions menées entre chaque réunion et donnent lorsqu'ils en ont des nouvelles du Burkina... 

Il ne faut pas oublier que ces réunions sont le fruit du travail de quelques pionniers, dont l'Amitié pour nos frères là bas n'a qu'une seule barrière, la distance. Cette distance est aujourd'hui largement réduite par les moyens de communication modernes qui commencent à arriver jusque dans les coins les plus reculés de la Province de La Kompienga.

Ces premiers hommes ont pensé que l'Amitié pouvait être le trait d'union entre les peuples et entre les hommes.

Alors même si les barrières semblent infranchissables et si les difficultés sont nombreuses, l'union faisant la force, le comité n'a de cesse de tenter de rapprocher les hommes...

 

 

Ce que nous souhaitons que les gens gardent à l'esprit, c'est le côté bénévole de l'action. Aucun bénéfice à tirer de nos actions, sinon l'Amitié et la Fraternité. Cette fraternité chère à notre drapeau s'exporte si bien qu'elle dure depuis maintenant presque 30 ans... Le temps passé à nous réunir, à rencontrer des élus pour expliquer l'action, à gérer les bourses pour les étudiants, à trouver des solutions pour aporter la lumière à des enfants, à la rédactions de demande de subvention, à fabriquer puis vendre des pâtisseries.... Ces milliers d'heures de travail cumulées n'ont pour salaire que la force des liens d'AMITIE entre les hommes d'ici et de là-bas...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...